Sélectionner une page
Club de lecture l'Actuel

Depuis plus de 30 ans, la Clinique médicale l’Actuel, sous la direction de Dr Réjean Thomas, rassemble des professionnels de la santé afin d’apprendre d’experts invités et de discuter des défis de la pratique clinique dans le domaine de la virologie.

VIH : Au-delà de l’indétectabilité

Avec Dr Réjean Thomas et Pr Yazdan Yazdanpanah

EXTRAIT

FAITS SAILLANTS

  • Aujourd’hui, l’âge moyen de la population vivant avec le VIH est de 50 ans

  • L’espérance de vie des PVVIH dont la charge virale est indétectable se rapproche des personnes VIH négatives
  • Chez les PVVIH dont le virus est contrôlé, certaines comorbidités sont en diminution

  • La recherche se concentre sur la mise au point de traitements avec moins de toxicité, dont le TAF

Cette activité est soutenue par une subvention éducative de :

Gilead

RÉSUMÉ

PARTICIPANTS

VIH : Au-delà de l’indétectabilité

Aujourd’hui, les traitements étant de plus en plus efficaces et mieux tolérés, les PVVIH dont la charge virale est indétectable, qui sont dans le «circuit de soins» et qui ne présentent pas de comorbidité ont sensiblement la même espérance de vie que les personnes séronégatives. Cependant, avec la population VIH vieillissante, on voit l’apparition ou l’augmentation de comorbidités liées au vieillissement. 

Jusqu’à aujourd’hui, si on estimait que les PVVIH vieillissaient prématurément et qu’ils étaient plus susceptibles de développer certaines maladies, des études récentes démontrent que le taux de comorbidités est en diminution chez les patients chez qui le virus est contrôlé. L’écart du risque entre les PVVIH et les personnes séronégatives s’amenuise — notamment en ce qui concerne le cancer, les atteintes neurocognitives et les maladies cardiovasculaires, probablement grâce à l’optimisation des traitements. Toutefois, c’est moins le cas en ce qui concerne les maladies du rein et les problèmes osseux — et l’hépatite C, surtout à cause des facteurs de risque semblables à ceux du VIH. À cet égard, la recherche se poursuit pour de nouveaux traitements avec moins de toxicité. Le TAF en est un exemple. 

Réjean Thomas, MD, Dhc

Réjean Thomas, MD, Dhc

Intervieweur

Président-directeur général | Fondateur
Clinique médicale l’Actuel : Centre d’excellence VIH – ITS – Hépatites
Affiliée au Centre Hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)
Québec, Canada

Yazdan Yazdanpanah, MD, PhD

Yazdan Yazdanpanah, MD, PhD

Interviewé

Chef
Service des Maladies Infectieuses et Tropicales
Hôpital Bichat – Claude-Bernard
Paris, France

ET LE SOUTIEN DE :

PROGRAMME COMPLET

Pour voir le programme complet, vous devez vous connecter
DIVULGATION

ViroChannel a une politique de conflits d’intérêts qui exige que soit révélé tout conflit d’intérêt potentiel, toute relation financière pertinente liée à leur présentation et/ou à leur matériel audio visuel fourni. Les éventuels conflits sont résolus afin que les présentations soient fondées sur des preuves et qu’elles soient scientifiquement équilibrées.

 


Réjean Thomas, MD, Dhc déclare avoir les affiliations ou les intérêts financiers suivants :
Comités consultatifs : AbbVie, Bristol-Myers Squibb Janssen, Gilead, Merck, ViiV Healthcare
Yazdan Yazdanpanah, MD, PhD déclare avoir les affiliations ou les intérêts financiers suivants :


Divulgation quant aux utilisations non approuvées Les participants à cette activité éducative peuvent discuter de produits qui ne sont pas actuellement approuvés pour utilisation par la FDA. Les médecins ont été invités à communiquer au public toute référence à une utilisation non approuvée ou expérimentale. Aucun endossement des produits non approuvés ou des utilisations non autorisées n’est explicitement ou implicitement donné par la couverture de ces produits ou de leur utilisation. ViroChannel n’est aucunement responsable des erreurs ou des omissions. Veuillez consulter la monographie de produit officielle de chaque produit pour une discussion sur les indications approuvées, les contre-indications et les mises en garde.